LES COURS DE DANSE 

    RETROUVEZ ICI TOUS LES COURS DE DANSE  QUI VOUS SONT PROPOSÉS PAR LES PROFESSEURS DE LA URBAN ART FAMILY. BREAK, HIP HOP, EVEIL À LA DANSE, HIP HOP LADY… DE NOMBREUX STYLES URBAINS SONT REPRÉSENTÉS ET IL Y’EN A FORCÉMENT UN QUI EST FAIT POUR LUI.

    Image
    Image
    Image
    Le Breakdance est un style de danse qui est apparu vers les années 70. A l’origine, le terme Break-Dance a été inventé par les médias. En effet, à l’époque on parlait de « B-boying » ou de « Breakin« . On peut dire que l’histoire du Breakdance est particulièrement liée à l’histoire du Hip-Hop. En effet, le Breakdance a connu les mêmes influences musicales. Le Breakdance et le Hip-Hop ont été au départ porter sur des sonorités rap, rnb et et funk.




    Image
    Le hip-hop a su imposer sa propre culture. Elle a son propre code, sa propre esthétique et son propre mode de fonctionnement. Actuellement, le hip-hop est partout présent dans notre quotidien : dans la mode vestimentaire, dans les médias et dans les publicités. Il est devenu en quelques années, un énorme business, surtout pour les jeunes. Malgré cette popularité, le hip-hop est toujours mal vu par la population, même après plusieurs années d’existence. Il est vu comme étant un sport de voyou et de bas quartiers. La devise du hip-hop à retenir est : « Peace, Love, Unity and Having Fun » qui se traduit en français par : Paix, amour, cohésion et Plaisir.
    Image
    Le rock ’n’ roll est d'abord issu du rhythm and blues aux États-Unis, le rythme ternaire de celui-ci étant remplacé par un rythme binaire et un tempo plus soutenu. Il faut distinguer rhythm and blues et rock ’n’ roll, même si la tâche paraît délicate de la fin des années 1940 à 1954. Le rock ’n’ roll est un style musical inventé et joué par les musiciens blancs qui se sont inspirés du rhythm and blues afro-américain, simple, facile à danser et excitant, ce nouveau style était idéal pour les night-clubs. L'étiquette rock ’n’ roll a, dans un premier temps, été utilisée pour distinguer le rhythm and blues des Afro-Américains de celui des Blancs et ce pour des raisons liées à la politique raciale de l'époque. Il était inadmissible que des artistes blancs se retrouvent dans les mêmes bacs chez les disquaires que les Noirs. La communauté blanche, qui ne fréquentait pas les night-clubs noirs, rejetait ce style musical considéré comme barbare.
    Image

    Le Lindy hop est une danse sociale swing d’origine afro-américaine, très joyeuse et entraînante, pratiquée dans les bals swing à partir des années 1920 et qui gagne rapidement en popularité grâce à la multiplication des « Big Bands » dans les années 1930-1940.Mélange d’éléments de danse jazz et d’inspirations plus anciennes (Big Apple, Charleston, Texas Tommy), Le Lindy hop puise également son inspiration dans le répertoire d’autres danses (tango, claquettes…).La danse laisse donc une grande place à l’improvisation et les danseurs s’affrontent dans des compétitions conviviales, où l’expression est libre.Au fil des ans, la danse a presque disparu pour réapparaitre à la fin des année 1980 en Suède puis en France à la fin des années 90-début 2000.

    Image

    Le West Coast Swing (wcs) est une danse à deux, dérivée des différentes danses swing des années 30 / 40.Le wcs s’est nourri de plusieurs danses de couple avant de devenir une danse à part entière, avec son propre caractère, ses spécificités.Comme son nom l’indique, le West Coast Swing ou « swing de la côte Ouest » vient de Californie. Skippy Blair, « la première dame du west coast swing », est une de ses fondatrices; c’est elle qui a utilisé ce terme pour la première fois, dans les années 60.

    Image

    D'aucuns pensent que le mot salsa est une contraction issue du titre "Echale Salsita" qu'Ignacio Piñeiro créa en 1928. Mais d'autres sont d'avis qu'il est  inexact de parler du terme "salsa" avant les années 70 (voir plus loin). Par la suite, des musiciens firent référence à "salsa" comme un terme désignant leur musique. Néanmoins, ce terme ne fut pas très diffusé pendant des années et on parlait plutôt de "musique latino". Cette musique était principalement dominée et diffusée par des New-Yorkais faisant partie de la communauté latino composée d'immigrés venant de Puerto Rico, Cuba, Haïti ou encore la République Dominicaine. Dans ce contexte, les rythmes originaux de la salsa subirent les influences du jazz américain, d'où l'introduction d'instruments comme la trompette. 

    Image

    La Bachata est une danse sensuelle qui plaît énormément car elle inclut beaucoup de déhanchements et de balancements. De plus, les musiques sur lesquelles elle se danse sont très romantiques.


    La Bachata est issue de la République dominicaine.

    C’est une danse qui se danse dans le monde entier mais qui comprend différents styles.

    À l’origine, elle se danse sur 8 temps exécutés en carré mais qui a été simplifié par les cultures occidentales et qui se danse dorénavant principalement en ligne.

    Image

    La kizomba, ou “Passada” en angolais, désigne à la fois un genre musical et un style de danse apparu dans les années 80 à Luanda, la capitale de l’Angola. Fortement inspirée du semba, une danse traditionnelle angolaise popularisée dans les années 50, la kizomba est une danse de couple à la fois festive et sensuelle. Kizomba signifie d’ailleurs “fête” en kimbundu, une des langues les plus parlées en Angola. La kizomba est une variation du semba, pour s’adapter aux musiques plus modernes de l’époque, qui intègrent notamment des rythmes et des sonorités du zouk antillais et du compas haïtien.

    La kizomba se développe d’abord dans les différents pays d’Afrique lusophones à l’image du Cap-Vert, du Mozambique ou de la Guinée-Bissau, donnant naissance à diverses variantes géographiques, puis au Portugal dans les années 90, avant de conquérir les autres pays d’Europe et du Monde dans les années 2000. La popularité de cette danse tient sans aucun doute à son accessibilité, mais aussi aux sonorités joyeuses de la musique qui l’accompagne. C’est une danse chaleureuse qui offre rapidement à tous les danseurs, même aux débutants, le plaisir de la danse sociale, contrairement à beaucoup d’autres danses de couple nécessitant un réel apprentissage technique, à l’image de la salsa cubaine ou de la bachata.

    Image

    Semba (masemba au pluriel) est un genre musical traditionnel et aussi une danse angolaise qui est devenu populaire dans les années 50. C’est le produit d’une évolution influencé par différents groupes ethnolinguistiques d’Angola ainsi que plusieurs différents rythmes africains. Dans le contexte de la danse, le mot Semba signifie « le corps de l’homme qui entre en contact avec le corps de la femme au niveau du nombril« .

    Dans l’une des langues nationales angolaises appelés Kimbundu, Semba peut également avoir le sens de « Umbigada ». Umbigada décrit également un mouvement de danse lorsque le contact entre les deux corps est provoqué par l’homme qui tout d’un coup saisi la femme au niveau des hanches et l’amène vers son nombril. Le mouvement de Umbigada est exactement ce qui se fait encore aujourd’hui dans la danse traditionnelle d’Angola appelée Rebita ainsi que dans d’autres danses africaines.

    Les Tarifs

    Retrouvez ici les différentes formules que nous vous proposons.( tarif annuel )

    Droits d'inscription 35€

    Forfait école enfants et ados

    Enfants de 3 à 7 ans

    1 Cours par semaine

    210 €

    illimité *

    295 €

    Forfait école adultes

    Débutant

    1 Cours par semaine

    240 €

    illimité *

    295 €

    *La formule " illimitée " vous donne accès aux cours de l'école de danse de Viviers : Débutant = accès gratuit / INTER 1 = 50€

    Cours Particuliers

    1 Cours par semaine

    50 €

    Carte de 5 cours

    200 € Par couple .

    Image
    Image

    Newsletter

    Please make sure that AcyMailing is installed and activated.